Des Huns pitoyables (Le club des Huns)

DAB'S

Attila tel qu’on se l’est toujours imaginé : petit, cruel, ne tenant pas en place mais affligé d’une bande de bras cassés ; la conquête de la Gaule est au programme mais peut prendre encore un peu de temps. La horde de quelques Huns (jeu de mots à usage pas hunique dans les titres) est installée près d’un joli village aux maisons à pans de bois qui pourrait être Troyes. Des gags en une page, parfois deux, narrent leur vaine quête, qui se termine sur une illustration pleine page qui résume toute l’histoire. Le comique naît de la caricature de ces anti-héros aux ordres : un barde grec (!) en tunique, au style fleuri, un Germain énorme, hirsute et taré, un Hun copain d’enfance encore plus petit qu’Attila – c’est bon pour l’ego, et autres. Les titres en gothique, écriture barbare par excellence (?), les anachronismes et les foirages en tous genres s’en donnent à coeur joie. L’usage du pal (emprunté à Dracula entre impitoyables on ne se refuse rien…) et quelques pétages de plomb homériques du petit teigneux jouent également du comique de répétition. Le trait est fin, les couleurs joliment aquarellées et participent au plaisir de lecture. (R.F.)