Des filles qui dansent

HOFFMANN Stéphane

Des filles qui dansent dans la même veine que Le gros nul (NB juillet 2002) et Journal d’un crétin (NB mai 2000), dont les titres parlent d’eux-mêmes, fustige une humanité médiocre.

 

J√©r√īme essaie par des √©tudes de droit de s‚Äôextirper de son milieu social tr√®s modeste et inculte dont il a honte. Pour payer ses √©tudes, il est barman sur la plage de La Baule pendant l‚Äô√©t√©. Il y c√ītoie une bourgeoisie riche et snob o√Ļ les femmes forc√©ment malheureuses noient leur solitude dans le sexe et l‚Äôalcool et o√Ļ les chefs de famille sont forc√©ment m√©prisants et m√©fiants !! La conqu√™te de la pure Camille s‚Äôannonce forc√©ment difficile !

 

√Ä notre √©poque o√Ļ justement les √©tudes et la r√©ussite sociale gomment les diff√©rences de milieux, on voit que le trait est volontairement appuy√© et que le but de ce pamphlet est de faire rire. √Ä chacun d‚Äôappr√©cier ou non cette caricature au vitriol qui n‚Äô√©pargne personne.