Debout la nuit

SOLMINIHAC Olivier de

Le narrateur, petit enfant sans nom, a appris de ses parents qu’il aura bient√īt une petite soeur. Ils ne lui ont pas encore trouv√© de nom, mais ils l’aiment d√©j√†, tout autant que leur fils. La r√©v√©lation laisse le gar√ßon perplexe et le tient √©veill√© toute la nuit. Les questions se bousculent : mes parents m’aimaient-ils avant ma naissance ? Quel pr√©nom trouver pour ce b√©b√© ? Peut-on aimer quelqu’un qu’on ne voit pas ? Au petit matin, le calme se fait.

Apr√®s Nom de nom (LJA, f√©vrier 2005), voil√† une nouvelle variation sur la capacit√© de nommer, qui fait exister et permet d’aimer. Le texte et les illustrations √† gros traits noirs s’imbriquent de mani√®re amusante. A quel √Ęge destiner ce livre dont la pr√©sentation enfantine contraste avec le th√®me abord√© et avec la r√©daction simultan√©e, au chapitre septi√®me, de ce que le h√©ros pense et dit ? Sans doute √† de tout jeunes intellectuels en puissance.