Dans l’ombre du paradis

STEN Viveca

Carsten, requin de la finance, Suédois marié à une Anglaise fortunée, père de deux enfants, veut en imposer par le luxe de la maison qu’il a fait construire sur l’île de Sandhamn. Arrivé avec sa famille pour les vacances, il convie voisins et relations à une pendaison de crémaillère. Un incendie se déclare en fin de soirée, un cadavre calciné est découvert. L’inspecteur Thomas Andreasson, aidé de Nora, son amie insulaire de toujours, conduit l’enquête.  

Viveca Sten, comme dans ses romans précédents (Retour sur l’île, NB octobre 2018), installe l’intrigue sur l’île de Sandhamn dont les lecteurs connaissent bien l’atmosphère : ciels lumineux d’été, bateaux qui vont et viennent, îliens attachés aux traditions… L’intrusion d’un « étranger » riche et arrogant est au cœur du drame. En courts chapitres bien rythmés, l’auteure déroule l’intrigue, ouvre des pistes – revanche, vengeance, mafia russe ? – maintenant avec efficacité le suspense jusqu’au bout. La personnalité du financier, sa volonté de dominer, sa fureur sont bien analysées. On retrouve avec plaisir Nora, si généreuse, dont l’intuition compense le manque d’énergie du policier en proie au doute. Un roman lent et classique. (M.-P.R. et M.Bo.)