Dans la famille Briard, je demande… Joseph.

SMADJA Brigitte

Joseph, le petit dernier de la famille Briard, suit difficilement la classe de C.E.2, inquiet de voir ses parents au bord de la séparation. À la maison, Papa ne l’écoute pas, sa soeur Margot le déteste sûrement, et sa chambre, un réduit pourtant joliment décoré d’une jungle par Jenny, lui fait honte. Le ciel s’éclaire, quand sa maîtresse lui donne comme voisine, Claire, la plus gaie et la plus douée de la classe. Avec elle, le passé composé n’a plus de mystère, la vie devient amusante, et sa chambre se transforme en paradis, avec l’oiseau peint par Claire.

Un zapping de sentiments et d’impressions sans intrigue réelle. La joie de la rencontre semble suggérer l’importance d’avoir un(e) amie, mais n’est-ce pas le rêve évident de chacun ? Le récit à la première personne s’adresse au lecteur du même âge mais convaincra plutôt les adultes. D’excellents portraits des soeurs Briard sont esquissés dans un drôle de«jeu des familles» : Dans la famille Briard, je demande… Jenny (page 137) et Dans la famille Briard, je demande… Margot (page 145).