Cosmofobia

ETXEBARRIA Lucía

Dans le quartier cosmopolite Lavapi√©s de Madrid, une rue s√©pare les demeures bourgeoises des logements o√Ļ s‚Äôentassent Noirs, Arabes, et Espagnols pauvres. Les cultures diff√©rentes se c√ītoient sans r√©ellement se m√©langer malgr√© les points de rencontre que sont la ludoth√®que et le centre de th√©rapie accueillant les plus d√©favoris√©s ; ainsi que le bar du bel et inqui√©tant Marocain Jamal, lequel c√ītoie √† la fois la pl√®be, la p√®gre et le gratin artistique madril√®nes. Vendeuse, serveuse, mannequin, ouvrier, t√©l√©op√©rateur, psychologue, aide-sociale, peintre, acteur, chanteur‚Ķ homos ou h√©t√©ros en qu√™te d‚Äôeux-m√™mes, changent souvent de partenaire sans parvenir √† conjurer leur solitude. Histoires singuli√®res mais qui s‚Äôentrecroisent.

 

Cosmofobia confirme le superbe talent de conteuse de Lucía Etxebarria (Un miracle en équilibre, N.B. juin 2006), qui sait peindre avec tendresse le fourmillement de la vie et la souffrance d’individus piégés par des situations difficiles, occultant la conscience de leurs désirs profonds. Le style change constamment en fonction des innombrables personnages, fiction et réalité s’entremêlent et le lecteur est emporté par un tourbillon très espagnol de sensations diverses… rire, émotion, à la Almodóvar.