Contes de printemps.

SOLOTAREFF Grégoire

Apr√®s les contes d’√©t√©, d’automne et d’hiver, Solotareff boucle le cycle des saisons avec quatre-vingt-treize po√®mes aux couleurs du printemps. Fantaisies lyriques qui permettent √† chacun de d√©couvrir son propre secret (√™tre √† l’√©coute de soi), de se reconna√ģtre √† travers les situations les plus vari√©es, tant√īt dr√īles, tant√īt morales, aux conclusions parfois inattendues.

Fable, nouvelles, contes de sagesse aux multiples niveaux de lecture : Solotareff renouvelle le conte à sa manière. Croquant les animaux à la façon de La Fontaine, il épingle les travers des humains. Nonsense, humour au second degré, histoires farfelues. La plupart du temps, la pochade fait référence aux relations garçons-filles et aux couples : cela amusera-t-il les plus jeunes, ou séduira-t-il les ados ?