Coeur de pierre

PÉJU Pierre

Pas question pour Leïla, lycéenne de banlieue pleine d’énergie, éprise de philosophie, de se laisser enfermer dans une histoire et un destin qui ne lui conviennent pas parce qu’un écrivain, dans un autre monde, écrit à son gré et en a décidé ainsi. Il faut dire que Leïla n’est pas une fille ordinaire. On l’a bien compris, c’est un personnage de roman. Qui va réussir à percer la muraille et à passer de la fiction dans la réalité…

 

Même si ce roman n’a pas tout à fait la subtilité de La petite chartreuse (NB décembre 2002), on apprécie toujours autant la finesse de l’écriture de Pierre Péju. On est pris par ce conte fantastique original à la Woody Allen, riche en personnages pittoresques et attachants, où un romancier médiocre, lui-même à un moment clé de son destin, se trouve confronté à la présence physique, réelle, du personnage intense et lumineux qu’il a créé, qui éveillera en lui des sentiments inconnus et lui fera découvrir qu’au-delà des mots, il y a des émotions, capables de faire battre son coeur de pierre.