Chemins de fer

DUTEURTRE Beno√ģt

Ce roman est le troisi√®me volet d‚Äôune trilogie comprenant Service client√®le (NB novembre 2003) et La petite fille et la cigarette (NB ao√Ľt.-septembre 2005). Florence, une femme de cinquante ans, Parisienne, qui a cr√©√© son agence de communication, se met au vert toutes les fins de semaine √† la campagne dans un petit village perdu de l‚ÄôEst de la France. Le contraste est grand entre sa vie parisienne tr√®s ‚Äúbranch√©e‚ÄĚ et sa solitude campagnarde sans le moindre confort o√Ļ elle cultive la nostalgie du bon vieux temps. √Ä tel point qu‚Äôelle se heurte aux villageois pour qui lampadaires, ronds-points et containers-poubelles repr√©sentent le progr√®s‚Ķ Paradoxalement, elle critique vertement la SNCF et ses vieux trains √©cul√©s pour lignes d√©class√©es, mais travaille pour eux gr√Ęce √† un sous-directeur de la communication qui l‚Äôa persuad√©e d‚Äôam√©liorer leur image de marque. ¬†Lorsqu‚Äôon lit cette pochade, on pourrait la croire √©crite par un vieux monsieur revenu de tout et tr√®s critique de ‚Äúnotre √©poque‚ÄĚ ‚Ķ Le style est intemporel, classique, moins percutant qu‚Äôauparavant.