Charivari

MITFORD Nancy

Rêvant d’un riche mariage, un modeste héritier et son ami, noble désargenté, s’installent dans la campagne anglaise, à l’auberge de Chalford, près du château d’Eugénia Malmains, adepte passionnée du parti fasciste anglais. Deux jeunes femmes, aristocrates en rupture de ban arrivent dans le même lieu, fréquenté par des artistes et la « Beauté » du coin. Une garden-party avec spectacle historique que mettent en scène les résidents de la pension est organisée par la grand-mère d’Eugenia ; celle-ci entend transformer la manifestation en meeting de soutien aux partisans du « social-unionisme ». La fête se prépare…

 

Nancy Mitford a écrit ce livre en 1935 ; de son vivant, elle a toujours refusé qu’il soit réédité : la publication a été mal acceptée par deux de ses soeurs, ferventes sympathisantes d’Hitler. La présente édition comporte une préface explicite de Charlotte Mosley. Charivari est une satire humoristique sur l’amour et la vie conjugale d’aristocrates anglais aveuglés par leurs préjugés, incapables d’envisager l’explosion des violences à venir. Les personnages souvent inspirés de l’entourage familial de l’auteure, sont croqués avec autant de férocité que de légèreté, dans un humour à la P.G.. Wodehouse.