Chapeau perdu.

, ANGELI May

& & &  

 

Partie se promener sur le chemin qui longe l’immensit√© du champ de bl√©, l’enfant se trouve soudain confront√©e √† la violence du vent et son chapeau s’envole ! Elle court pour le rattraper, et entra√ģne √† sa suite entre les √©pis serr√©s, encore verts, du champ de bl√©. Bl√©s de printemps, mouvants comme une mer qui rejoint √† l’horizon un ciel tr√®s clair.

√Ä la poursuite du chapeau, il faut p√©n√©trer l√†, respirer les odeurs, √©viter les chardons, d√©couvrir la sauterelle, toute une colonie d’escargots, un monde d’insectes, de chenilles qui grignotent en paix jusqu’√† l’arriv√©e d’un vol de martinets… Il se passe peu de choses dans cet album calme, lumineux, qui invite √† regarder ce qu’on ne voit pas d’habitude : la vie secr√®te d’un champ de bl√©, la nature dans tous ses √©tats avec les nuances vari√©es du ciel selon l’heure ou le temps qu’il fait. Le grand talent de May Angeli gagne ce pari. ¬†