Celle qui plante les arbres

MAATHAI Wangari

N√©e en 1940 dans une famille de paysans kenyans, Wangari Maathai part √©tudier aux √Čtats-Unis et en Allemagne, d’o√Ļ elle revient en 1969 avec un doctorat en biologie. Elle d√©couvre alors dans son pays les ravages de la d√©forestation et du d√©frichage intensif. Ainsi na√ģt sa vocation d‚Äô√©cologiste. Elle fonde le Mouvement de la Ceinture Verte. Son objectif : que chaque femme participe au reboisement. Son succ√®s et son approche globale irritent le gouvernement, dictatorial, machiste, corrompu et client√©liste, qui fait tout pour la discr√©diter : diffamations publiques, limogeage de l‚Äôuniversit√©, expulsions‚Ķ Aid√©e par les m√©dias et la communaut√© internationale qui reconna√ģt ses m√©rites, elle continue son combat et milite pour les Droits de l‚Äôhomme et l‚Äô√©galit√© des sexes. Molest√©e, emprisonn√©e, elle pr√īne courageusement le pacifisme. Elle devient d√©put√©e en 2002 et re√ßoit en 2004 le prix Nobel de la Paix.

 

Ce récit autobiographique, écrit avec finesse, est aussi une analyse lucide de l’évolution politique et sociale du Kenya, du colonialisme à nos jours. Il révèle une personnalité exceptionnelle, déterminée à sauver son peuple de la misère. Passionnant.