Ce que l’on s√®me

PORTER Regina

Juste apr√®s la seconde guerre mondiale, les destin√©es de deux familles am√©ricaines se croise : James Vincent fuit le foyer chaotique de ses parents d‚Äôorigine irlandaise pour devenir un brillant avocat et rencontre Agn√®s Miller, jeune fille noire √† l‚Äôavenir prometteur. L‚Äôirruption de deux policiers blancs √† l‚Äôor√©e d‚Äôun bois en G√©orgie va transformer leur vie en cauchemar…¬†¬†S‚Äô√©tendant sur plus de soixante ann√©es riches en √©v√©nements, comme la lutte pour les droits civiques et la guerre au Vietnam, le livre est une vaste fresque familiale tr√®s complexe qui se d√©roule hors des projecteurs de l‚Äôactualit√©. Construit en chapitres courts n‚Äôayant parfois que peu de rapports √©vidents entre eux, utilisant des termes crus sans le moindre complexe et dans un style hach√© qui surprend, voire incommode, ce r√©cit semble manquer de logique de prime abord. Et puis peu √† peu, sans para√ģtre y toucher ni porter de jugement, Regina Porter expose, dans ce premier roman et avec une tr√®s grande intelligence et beaucoup de finesse, l‚Äôincroyable r√©sistance que les Noirs am√©ricains opposent au pouvoir blanc et la lente int√©gration de la fratrie dans la soci√©t√© am√©ricaine. Elle propose un livre difficile, mais profond et tr√®s r√©aliste. (J.M. et M.-N.P.)