Candy & Cigarettes ; 1

INOUE Tomonori

RaizĂŽ Hiraga prend sa retraite de la prĂ©fecture de police. Mais il doit multiplier les boulots pour pouvoir prendre en charge les frais occasionnĂ©s par la santĂ© dĂ©licate de son petit-fils. On lui propose d’accompagner dans ses missions lĂ©tales la petite Miharu, une tueuse Ă  gages de 11 ans. Elle est trĂšs douĂ©e pour le nettoyage par le vide, un peu moins pour les Ă©tudes. Le retraitĂ©, pour sa part, Ă©tait dans sa vie antĂ©rieure du cĂŽtĂ© de la loi et de l’ordre, jouant mĂȘme le rĂŽle de garde du corps. Cette fois, il passe clairement de l’autre cĂŽtĂ© de la barriĂšre mĂȘme si, apparemment, l’agence qui emploie les deux tueurs Ă  gages semble ĂȘtre gouvernementale…

 

Candy, c’est bien Ă©videmment la mangeuse de bonbons, et notre gentil grand-pĂšre – qui fume clope sur clope – porte le surnom de Cigarettes. La paire de tueurs forme un couple totalement hĂ©tĂ©rogĂšne, mais d’une efficacitĂ© redoutable. Les rĂŽles sont un peu inversĂ©s, avec la gamine comme cerveau et le retraitĂ© comme exĂ©cutant adjoint, sa jeune comparse Ă©tant une vĂ©ritable tueuse naturelle. Le dessin est trĂšs vivant, on a presque l’impression d’ĂȘtre au cinĂ©ma ! (H.T. et D.L.)