Bonjour camarades.

ONDJAKI

L’Angola en 1980. Le pays, lib√©r√© du colonialisme, est divis√© ; une guerre civile √©clate et un des partis soutenu par l’URSS et Cuba prend le pouvoir. Les √©v√©nements politiques servent d’articulation √† des souvenirs qui montrent comment un coll√©gien se fait enr√īler sans vraiment le savoir. Une tante, qui vient du Portugal, fait r√©aliser √† ce jeune ¬ę Candide ¬Ľ que les choses ne vont pas comme √ßa dans le reste du monde. La r√©alit√© sur la vie politique s’√©claire peu √† peu pour lui‚Ķ

T√©moignage ing√©nu, mots d’enfants et humour font percevoir l’endoctrinement qui corrompt les esprits. Derri√®re le r√©cit autobiographique charg√© de quelques longueurs, la r√©alit√© tragique de cette p√©riode de l’histoire de l’Angola est √©dulcor√©e dans un style naturel et imag√©. L’angle d’approche d’un enfant de milieu ais√© scolaris√© apporte une faconde adolescente dans un langage tr√®s familier.