Bluebottle.

SALLIS James

En 1973, Ă  la Nouvelle-OrlĂ©ans, les communautĂ©s noire et blanche n’entretiennent que des rapports superficiels : ceux qui nouent des liens amicaux entre les deux sont l’objet de moquerie, de rebuffades. Cependant Lew Griffon, un dĂ©tective privĂ© noir, reçoit le soutien de policiers blancs aprĂšs la tentative de meurtre dont il a Ă©tĂ© la cible. AprĂšs un long coma, il peine Ă  rĂ©cupĂ©rer la vue ce qui l’oblige Ă  diffĂ©rer ses recherches : pourquoi a-t-on cherchĂ© Ă  le tuer ? Qui sont les commanditaires ?

 

Ce nouveau roman a pour hĂ©ros Lew, le professeur noir fĂ©ru de littĂ©rature de L’oeil du criquet (NB aoĂ»t-septembre 2003). L’intrigue est toujours aussi bien menĂ©e, quoique parfois difficile Ă  suivre. L’atmosphĂšre, lourde de violence, est dĂ©crite avec talent comme les caractĂšres des diffĂ©rents personnages. Le choix du vocabulaire et la minutie des mises en scĂšne suffisent Ă  crĂ©er et maintenir le suspense. Bien plus qu’Ă  une simple enquĂȘte policiĂšre, James Sallis invite Ă  une rĂ©flexion sur le racisme, le jeu de la mafia, le mal de vivre.