Berty Albrecht.

MISSIKA Dominique

Elle est connue pour son activité de résistante (une des six femmes Compagnon de la Libération sur mille soixante et un membres), mais des doutes subsistent sur les conditions de sa dernière arrestation et ont existé sur celles de sa mort (fusillée ? décapitée ? pendue ? Cette dernière solution paraissant exacte). Toutefois sa biographe, auteure d’ouvrages sur cette époque (La guerre sépare ceux qui s’aiment :1939-1945, NB juin 2001), décrit longuement sa vie antérieure de femme « moderne, indépendante et rebelle » : famille aisée, protestante, sévère, elle est riche, mondaine mais tournée vers des activités sociales pratiques (infirmière, surintendante d’usine), active militante sexologue. Son mariage est un échec et une liaison passionnée avec Henri Frenay, dont elle partage l’antinazisme viscéral mais un anti-pétainisme moins virulent, la fait devenir membre, égérie, secrétaire du mouvement Combat.

 

L’auteure dépeint de façon attachante mais plate cette personnalité séduisante aux aspects contradictoires, ferme dans ses convictions, qui lutte contre l’occupant et les complexités de son tempérament frondeur.