Banquises

GOBY Valentine

Lisa s’embarque pour le Groenland sur les traces de sa soeur aînée Sarah, musicienne, disparue depuis vingt-sept ans. Devant le « vide dévorant » d’une disparition qui dévaste ses parents, Lisa existe en s’effaçant dans l’anorexie, puis en devenant romancière. Là-bas, dans le grand Nord, la situation se délite : l’éruption d’un volcan islandais empêchent les avions de décoller et, beaucoup plus dramatique, la banquise fond, menaçant l’existence d’une population qui définit le temps qu’il fait et l’âme par le même mot.

 

Valentine Goby, d’une plume maîtrisée avec de longues phrases éclatées, relate cette étrange coïncidence entre une jeune fille qui disparaît et un pays qui s’efface lentement de la surface du globe. Les passages relatant l’attente, les recherches, l’obsession de l’espoir, le quotidien de ceux qui continuent de vivre avec l’absence en se refusant au pire, sont poignants.