Avalanche hĂŽtel

TACKIAN Niko

Sur une hauteur surplombant Montreux au bord du lac LĂ©man, une avalanche emporte le lieutenant de police Auberson. Il est miraculeusement sauvĂ© par un guide de montagne et hospitalisĂ© dans le coma. La mĂ©moire lui revient par bribes : il enquĂȘtait sur une jeune inconnue retrouvĂ©e quasi morte Ă  l’endroit mĂȘme de sa chute. Mais de curieux flashs parasitent son esprit. Il se voit parcourant les couloirs d’un palace aujourd’hui abandonnĂ©, Ă  la recherche d’une ado disparue quarante ans plus tĂŽt
  Le jeu classique entre rĂȘve et rĂ©alitĂ©, passĂ© et prĂ©sent, conscient et inconscient dans lequel plonge l’intrigue est utilisĂ© ici par l’auteur (Toxique, NB avril 2017) avec une dextĂ©ritĂ© qui frise l’acrobatie. Comme tout exercice limite il peut avoir ses ratĂ©s. Qui est qui, oĂč, quand et comment ? Le drame est vĂ©cu Ă  travers les Ă©motions d’un policier fragilisĂ©, baladĂ© de caches secrĂštes en couloirs hantĂ©s, rĂ©els ou fantasmĂ©s, d’oĂč peuvent surgir Ă  tout moment des silhouettes mystificatrices ou menaçantes. L’imagination et surtout la concentration, constamment sollicitĂ©es, fatiguent. La curiositĂ© s’émousse. Heureusement le dĂ©cor enneigĂ© et inhospitalier dans lequel progresse Auberson est portĂ© par une description amoureuse de l’hiver alpin. L’ivresse poĂ©tique qu’il procure encourage Ă  l’y suivre.   (A.Lec. et S.La.)