Audrey et Anne

JANZING Jolien

Septembre 1957. Otto Frank, seul rescapé de sa famille, rend visite à Audrey Hepburn pour la persuader de faire revivre sa fille au cinéma. Toutes deux sont nées en 1929 ; l’actrice à Bruxelles d’une mère baronne néerlandaise et d’un père anglo-irlandais, et Anne à Francfort de parents juifs. Leurs familles, obligées de se réfugier aux Pays-Bas, subissent l’occupation allemande après la capitulation. Les adolescentes trouvent du réconfort, l’une dans la danse, l’autre dans la rédaction de son journal intime.    Dans ce roman, la romancière et journaliste néerlandaise raconte la période entre 1939 et 1945 : la traque des Juifs favorisée par des dénonciations, la répression sévère de la Résistance, l’exode des populations. La vie des héroïnes est contrastée ; la mère d’Audrey, divorcée deux fois, a rencontré Hitler à Munich et fréquente ouvertement des officiers allemands. L’exode forcé fragilise la fratrie juive, condamnée à la clandestinité et vivant dans la peur continuelle de l’arrestation. Dans un style vivant mais jamais larmoyant, l’auteur juxtapose les vies si opposées des protagonistes. Les souvenirs trop douloureux, la gêne dûe au passé équivoque de ses parents, le respect pour l’histoire familiale d’Otto empêcheront Audrey d’accepter le rôle.  (B.D. et M.-P.R.)