Au service du Mal

DEVILLE Jean-Marc

Wilmuth est n√© vers 740, de p√®re inconnu et d‚Äôune lign√©e de sorci√®res et monstres de tous poils. Au s√©minaire Inferno, sous la f√©rule de l‚Äôodieux Triple Mort, il apprend l‚Äôart du Mal et fait la connaissance de son futur complice joliment pr√©nomm√© ¬ę¬†Mange-Burnasse¬†¬Ľ. Apr√®s cinquante ans de formation, Wilmuth s‚Äôimagine libre, fortifi√© qu‚Äôil se croit par d‚Äôincroyables attributs. C‚Äôest compter sans le mentor qui lui confie une ultime et incroyable mission¬†: tuer Charlemagne.

 

Ce roman √©pais fait diablement fort. Pris √† froid et au premier degr√©, surtout dans les premiers chapitres, il est terrifiant : pas grand chose ne vous sera √©pargn√©. Au deuxi√®me degr√©, et quelques chapitres plus loin, quand les choses deviennent claires, il devient dr√īle, bien √©crit et bien men√©. Le texte, judicieusement s√©quenc√©, fourmille d‚Äôexpressions d√©tourn√©es et de situations ¬ę¬†abracadabrantesques¬†¬Ľ. Les personnages, tous plus laids les uns que les autres (mais c‚Äôest pour rire), donnent dans le d√©lire et le paradoxal. Quant au nom de l‚Äôauteur¬†: il signifie ¬ę¬†diable¬†¬Ľ en anglais¬†! Co√Įncidence¬†?! √Ä suivre…