Art & sciences

NESSMANN Philippe

Le g√©nie multiplie de L√©onard de Vinci, les connaissances d’Arcimboldo en botanique, de Turner en m√©t√©orologie sont mieux connus que l’int√©r√™t pour les fractales de Miguel Chevalier ou l’attrait d’Eduardo Kac pour les biotechnologies ! Or tout progr√®s scientifique ou technique trouve un √©cho dans le renouvellement des arts : les artistes s’approprient les √©tudes sur la perspective, sur l’anatomie, jouent mieux de la couleur quand est connu le cercle chromatique, utilisent le b√©ton, le plastique. Ils t√©moignent aussi, et leurs oeuvres, dans l’espace public, apprivoisent les d√©couvertes.Philippe Nessmann fonde son analyse – dans un parcours chronologique – sur une trentaine d’exemples pr√©cis et s√©duisants. Rien d’anecdotique mais des mots simples pour mettre en place une s√©rie de passerelles et rendre compte de l’unit√© du savoir et de son historicit√© : chercheurs, techniciens et artistes, sont les uns comme les autres, des cr√©ateurs anim√©s, au m√™me moment, d’une m√™me curiosit√©, d’une m√™me audace. La th√®se n’est pas r√©volutionnaire, mais, bien servie par la qualit√© des images et de leur mise en page, cette √©tude transversale en offre une d√©monstration accessible et convaincante.¬†