Anomalie Un (Olympus mons ; 1)

BEC Christophe, RAFFAELE Stefano

1492. Christophe Colomb navigue vers l’Amérique, qu’il n’aborde qu’après avoir aperçu une étrange étoile filante. Puis, 2026 en mer de Barentz : un navire chasseur d’épaves détecte trois échos, dont celui de l’Anomalie 1 : un curieux cylindre surmonté d’une partie effilée. Pendant ce temps, une équipe de la télé canadienne effectue l’ascension du mont Ararat en Turquie. Ailleurs, dans l’Iowa, la police recherche deux jeunes jumelles qu’un médium avait localisées approximativement. Ce même homme a une vision : il est nu, il nage en eau profonde et se dirige vers une sorte de soucoupe volante immergée sous 40m d’eau. Enfin, une navette spatiale russe vient de se poser sur Mars, prouvant ainsi la supériorité des Russes sur les Américains.  Toute page qui se tourne chahute la lecture, la précipite d’une histoire à l’autre sans qu’il se dégage de point commun. Chacune est la pièce d’un puzzle suffisamment grand pour que l’apport qu’elle représente reste minime et pose de nouvelles interrogations. Alors que Raffaele dispense des illustrations réalistes capables d’ajouter aux mystères, Bec, fidèle à lui-même, ménage le suspense, et laisse penser que 5 à 6 albums seront nécessaires pour aboutir à une synthèse. (Y.H. et Br.A.)