Animals

RIDGWAY Keith

& &

 

Le récent recueil de nouvelles, En temps normal (N.B. mai 2005), de Keith Ridgway, regroupant d’étranges personnages, contenait en germe le présent roman. Le narrateur, dessinateur d’animaux, découvre une souris morte dans un caniveau. La recherche d’un moyen pour éprouver, sans savoir lui-même pourquoi, la résistance, l’élasticité, la rigidité du petit cadavre, le jette dans un abîme de réflexions auxquelles succède une tristesse infinie. La semaine qui suit, sur fond d’angoisse croissante, est jalonnée de ruptures avec les amis les plus proches, de visions récurrentes d’animaux, d’impossibilités à prononcer les mots, de pulsions criminelles et même de craintes d’avoir réellement tué. La folie est là.

 

Keith Ridgway est passé maître dans l’art d’analyser les âmes dans leurs aspects particulièrement inquiétants. La minutie paroxystique, manifestée par son héros, pourrait bien ébranler les plus fragiles si le climat d’humour ne tempèrait le propos.