Allmen et le diamant rose

SUTER Martin

Johann Friedrich von Allmen, d√©tective priv√© zurichois, qui vit sur un grand pied, est toujours √† l’aff√Ľt d’affaires juteuses. Aussi n’h√©site-t-il pas lorsqu’il est approch√© par un myst√©rieux monsieur Montgomery, √† se lancer sur la piste du diamant rose, vol√© r√©cemment √† un non moins myst√©rieux commanditaire. Assist√© de son fid√®le majordome guat√©malt√®que Carlos, Allmen enqu√™te sur Sokolov, escroc russe soup√ßonn√© d’√™tre en possession du fabuleux bijou. Des rives de la Baltique aux verdoyants paysages suisses, son chemin parsem√© d’emb√Ľches le m√®nera √† des d√©couvertes stup√©fiantes.¬†Martin Suter (Allmen et les libellules, NB juillet-ao√Ľt 2011) remet en sc√®ne son personnage de d√©tective priv√© dandy. Si le style ‚Äď m√Ętin√© d’humour ‚Äď est enlev√© et les situations cocasses, les liens qui unissent les personnages, eux, sont artificiels. L’intrigue, b√Ętie sur un quiproquo facile, a un c√īt√© d√©suet peu plausible. L’environnement, volontairement surann√©, opposant la bonne √©ducation aux nouveaux riches ma√ģtrisant les nouvelles technologies, √īte toute cr√©dibilit√© √† la r√©solution de l’enqu√™te et l’√©pilogue est des plus n√©buleux.