La langue des signes pour les enfants

BRUNELET, Madeleine
L’imagier du Père Castor en langue des signes
Flammarion, 2019 (Père Castor)
&&&

Pour les bébés, tout est jeu. Alors, pourquoi ne pas leur apprendre quelques mots en langue des signes ? Le célèbre Imagier du père Castor (1957) conserve son format mais module un peu le principe « un nom/une image » car en langue des signes les mots sont plus souvent des actions (manger, jouer…), des sensations (avoir froid, avoir mal…) ou des termes de communication : oui, non, encore… Une image en couleur sur la page de gauche illustre le français. Sur la page de droite, le dessin d’un enfant qui s’exprime en langue des signes est accompagné d’une brève explication du geste et des mouvements.
Le concept sera bienvenu dans les familles dont un membre est malentendant. Mais bienvenu aussi pour les enfants qui, avant 18 mois, s’impatientent de parler et n’y parviennent pas encore. Ils trouveront avec cet imagier en langue des signes un moyen de communiquer avec les adultes, objectif principal du livre.

À découvrir sur le même thème :

Avec la collection Signes, les éditions Thierry Magnier ont eu l’initiative de livres d’images pour les enfants qui se voulaient un pont entre l’univers des entendants et celui des sourds. Ces livres, « imagiers bilingues en français et langue des signes »,  sont nés d’une collaboration entre Bénédicte Goudron, entendante et Roger Rodriguez, personne sourde, garante de la langue des signes. Chaque titre est illustré par un artiste différent. À titre d’exemple : Signes d’Indiens, ill. d’Alexios Tjoyas (2003), Signes de la mer, ill. d’Olivier Latyk, (2006).
La collection est arrêtée, mais une intégrale de dix titres parue en 2013 a été rééditée récemment.

Les éditions Les grandes Personnes ont publié en 2016 Parle avec les mains : Les premiers mots de bébé en langue des signes suivi, en 2018, de Des mains pour dire je t’aime : petits mots doux pour tous en langue des signes de Pénélope. Pénélope, graphiste, illustratrice, a collaboré avec l’INS (Institut national des jeunes sourds de Paris) à la création de livres d’images destinés à la fois aux sourds et aux entendants. Elle a également suivi pour ce projet la relation d’une mère sourde avec son petit garçon.
Ces deux ouvrages ont été l’objet d’expositions à Paris et à travers la France.

La maison d’édition INCLOOD adapte en langue des signes français (LSF) des albums jeunesse grâce à une application à télécharger.