Voleurs d’encre

MATEO-SAGASTA Alfonso

Don Francisco de Robles, libraire-√©diteur de Cervant√®s, charge Isidoro Montemayor, gazetier de son √©tat, de retrouver un certain ¬ę Avellaneda ¬Ľ qui a os√© prendre de vitesse Cervant√®s en √©crivant une suite √† son ¬ę Don Quichotte ¬Ľ. Qui donc est ce pasticheur et pourquoi ce livre diffamatoire envers surtout Lope de Vega et Cervant√®s ? Qui est son protecteur ? Isidoro se lance dans une aventure dangereuse et pleine de rebondissements. Il rencontre mille difficult√©s √† √©tablir un lien entre les Grands d‚ÄôEspagne corrompus et d√©prav√©s, les pr√™tres en recherche d‚Äôascension sociale et les po√®tes en mal de reconnaissance.

 

Ce roman d‚Äôaventures historique se situe dans l‚ÄôEspagne mouvement√©e du Si√®cle d‚Äôor o√Ļ r√®gnent brutalit√©, complots, jalousies, rancoeurs et‚Ķ pestilence. La chronique est assez brillante, mais il est quasi-impossible d’en suivre le d√©roulement tant les intrigues sont nombreuses, les personnages innombrables, les dialogues compliqu√©s.