Variable d’ajustement (Dans mon open space ; 4)

JAMES

Quelle vie, la vie de boulot¬†! Dur, dur celle de commercial, et la pression de la rentabilit√© lors des visites des clients. Trop de P.V., plus de points sur le permis = voiture √©lectrique qui ne d√©passe pas les 45 km/h et donc seulement deux clients d√©march√©s par jour. D√©localiser devient tr√®s difficile car m√™me dans des pays dits totalitaires, apparaissent des troubles sociaux et donc des retards importants dans la production ! Une cam√©ra dans la cafet‚Ķ espionnage¬†? Quelle id√©e : les patrons prennent soin de nous comme les parents surveillent les nounous. Bien s√Ľr¬†!

Le quatrième tome de cette série est tonique et désopilant. Prenant à contre-pied, il surprend très agréablement, avec un humour tour-à-tour grinçant, joyeux et toujours efficace. La vie en entreprise, les humeurs et les travers de chacun sont soulignés et caricaturés avec bonheur. Les personnages croqués avec vivacité et précision donnent un rythme enlevé, ajoutant à la réussite du livre.