Valet de pique

OATES Joyce Carol

Bon mari, bon p√®re de famille, surnomm√© le ¬ę¬†Stephen King du gentleman¬†¬Ľ, Andrew J. Rush est auteur de policiers √† succ√®s, des policiers sans obsc√©nit√©s ni sexisme. Mais √† l‚Äôinsu de tous, y compris de sa propre famille, et sous le pseudonyme de¬†Valet de pique, le X du Noir, il √©crit des policiers tr√®s hard. Tout se passe bien jusqu‚Äôau jour o√Ļ il est accus√© par une femme de plagiat. √Ä partir de l√† tout d√©rape‚Ķ¬†¬†¬†¬†Impr√©visible, Joyce Carol Oates (Sacrifice, NB Janvier-f√©vrier 2017) passe d‚Äôun genre √† un autre avec virtuosit√©. Dans cette histoire √©crite √† la premi√®re personne, elle exploite avec autant d‚Äôhumour que de noirceur le th√®me du plagiat jusqu‚Äô√† l‚Äôabsurde, mais aussi celui de la duplicit√©. Son analyse du comportement d‚Äôun homme au double visage, que son go√Ľt pour l‚Äô√©criture conduit aux portes de la folie, est √©tonnante. Pris dans un pi√®ge dont il ne comprend pas les ficelles, son h√©ros, assailli par les souvenirs du pass√©, est pouss√© √† franchir les bornes de la fiction. L‚Äô√©criture tr√®s pr√©cise de la romanci√®re contribue √† faire de ce roman un peu artificiel un excellent divertissement. (M.-N.P. et V.A.)