Une question d’attitude

McCALL SMITH Alexander

Isabel Dalhousie, célibataire d’une quarantaine d’années, dirige à Édimbourg la « Revue d’éthique appliquée ». Les questions que lui pose l’évolution de sa relation amoureuse avec Jamie, un musicien de quatorze ans de moins qu’elle, forment la trame d’un roman présenté comme une enquête philosophique… Intellectuelle un peu psychorigide, elle constate que les gens qui l’entourent ne réagissent pas toujours suivant les règles admises par la morale ou la logique, et que la réalité d’un être humain ne correspond pas forcément à l’image qu’il donne.  L’évocation de la vie quotidienne d’intellectuels et d’artistes aisés dans la ville d’Édimbourg et la campagne environnante, les références à la poésie et à la peinture écossaises créent une ambiance assez plaisante de paisible bavardage. Si ce roman se lit sans trop d’efforts jusqu’à la fin, dans l’espoir d’un quelconque rebondissement, le récit est sans surprises, les personnages sont sans épaisseur et les considérations philosophiques sans profondeur.