Une histoire des loups

FRIDLUND Emily

Entre deux parents hippies, Madeline mène une vie rude dans une cabane en rondins au bord d’un lac du Minnesota. Livrée à elle-même, l’adolescente est curieuse de tout, de la nature comme des humains. Un soir elle découvre, à la jumelle, une famille emménageant sur la rive opposée. Le père s’absentant, elle s’insinue dans la vie de la mère et de l’enfant, un bambin de quatre ans. Sans vraiment s’en rendre compte, elle est témoin d’un meurtre très particulier.     Troublant, tel est ce premier roman d’une native de la fameuse « Région des 10 000 lacs ». La nature y est pour beaucoup, avec ses immenses plans d’eau et ses forêts où pèsent alternativement la blancheur oppressante d’un hiver sans fin, le chaos du dégel ou la chaleur aveuglante de l’été. Une petite musique têtue, d’une authenticité primaire, la pénètre : le monologue intérieur bouillonnant dans la tête de la jeune marginale. Innocente et perverse, celle-ci se joue avec une perspicacité désarmante des manipulations plus ou moins délibérées des adultes. Dans l’écart entre leur banalité mensongère et sa fascination pour le monde puissamment poétique du garçonnet ? eElle se forge une réflexion propre d’une bouleversante originalité. (A.Lec. et A.-M.D.)