Un village sans papas

SEYVOS Florence

Les enfants jouent √† la guerre dans le pr√©au – personne n‚Äôa envie d‚Äô√™tre dans le camp des Allemands. √Ä la maison, ils ont le coeur triste ; les papas partent tous au front. M√™me le vieil instituteur est r√©quisitionn√©. Qui va le remplacer ? Les √©l√®ves s‚Äôamusent √† imaginer le cur√©, le fou du village. Les papas partent et parfois ne reviennent pas ou √† peine reconnaissables, avec un bras en moins.¬† Comment surmonter tant d‚Äô√©preuves? Dans l‚Äôamiti√© et l‚Äôhumour, en jouant du violon, en parlant avec les autres.¬†¬†¬†Ce tr√®s beau texte de th√©√Ętre alterne des r√©pliques courtes et des passages assez longs. Il fait se succ√©der moments toniques et dr√īles et temps de tristesse et de po√©sie. Il a surtout une formidable capacit√© √† √©voquer en peu de pages ce que repr√©sente la guerre pour ceux qui la vivent, peu importe laquelle. Les adultes sont dans un tr√®s beau r√īle d‚Äôaccompagnement, de transmission. La pi√®ce a √©t√© mise en musique et en sc√®ne en 2015, jou√©e par des enfants des √©coles de Pau. (A.-M.R.)