Un silence brutal

RASH Ron

Une semaine avant sa retraite, le sh√©rif est d√©bord√© : son ami, garde dans une r√©serve priv√©e, se plaint d‚Äôun vieux braconnier qui effraie ses clients tandis que la directrice du Parc r√©gional qui jouxte ce relais de p√™che prot√®ge le vieil homme. L‚Äôempoisonnement de la rivi√®re et la course aux dealers de meth ajoutent √† ses probl√®mes.¬†¬†Fid√®lement ancr√© dans les Appalaches et dans une zone rurale o√Ļ chacun se conna√ģt, Ron Rash se d√©marque de ses pr√©c√©dents romans (Par le vent pleur√©, NB octobre 2017) en adoptant, pour d√©crire un ¬ę¬†panth√©on¬†¬Ľ d‚Äôesp√®ces florales et animales, une √©criture elliptique, intellectuelle et po√©tique. Elle sert son personnage de femme fig√©e dans un pass√© traumatisant, qui exalte dans des po√®mes la nature qui l‚Äôenvironne et sa propre fragilit√©. Deux narrateurs mais un m√™me axe tournant autour de la culpabilit√© et de la dette. Rash trouve un parfait √©quilibre entre r√©alit√© du terrain et pass√© douloureux dans un r√©cit fait d‚Äôallers et retours alliant l‚Äô√©l√©gance du verbe √† la justesse de l‚Äôintrigue. D‚Äôune exigence qui peut √™tre lassante, la po√©sie traduit la beaut√© et la vuln√©rabilit√© d‚Äôune terre qui constitue le ferment des hommes et des femmes de ce r√©cit. (Maje et M.-N.P.)