Un flocon d’amour

SCOTTO Thomas, NOUHEN Élodie

Profils aigus dans leurs capuches de fourrure, Nouit et Kouma, les jeunes Esquimaux Ă  l’ñge imprĂ©cis, s’épient de leurs maisons voisines perdues dans la neige. Nouit en a le ventre comme « chatouillĂ© par un flocon glacé ». NaĂŻf, il ne devine pas qui a dĂ©posĂ© un panier de noisettes ou une belle paire de moufles devant sa porte. Joie, quand Kouma se prĂ©sente elle-mĂȘme, et que leurs nez se frĂŽlent doucement, Ă©changeant ainsi leur premier baiser Ă  la façon esquimaude. 

L’illustration, stylisĂ©e, crĂ©e un monde poĂ©tique prenant oĂč la fenĂȘtre, le poĂȘle, semblent flotter doucement dans l’espace, recentrant pourtant le regard. Les dons de coloriste de l’artiste, ses tons jaunes ou bleu sourd nuancent habilement la lĂ©gĂšretĂ© des bouleaux tachetĂ©s, les capuches-igloos de ce PĂŽle Nord imaginaire.