Un effondrement

DUNANT Ghislaine

La narratrice sort bouleversĂ©e d’une projection du film de Clint Eastwood, « Million Dollar Baby », dans lequel la jeune boxeuse, proche de la victoire, est terrassĂ©e par un ultime coup de son adversaire, puis lutte, le corps brisĂ©, contre une mort presque annoncĂ©e. Ces derniĂšres images font resurgir les moments « d’incertitude de vivre » vĂ©cus, trente ans auparavant, par la spectatrice. En flash-back, elle raconte alors ce que fut cette pĂ©riode oĂč, mise K.O. par une dĂ©pression, elle se vidait de l’idĂ©e mĂȘme de vivre. L’Ă©criture se veut dĂ©cousue, disloquĂ©e, reflĂ©tant ainsi l’effondrement du personnage. Elle est en fait artificielle, aussi peu originale que celle de CĂšnes (NB mai 2001). Un rĂ©cit narcissique, laborieux et pĂ©nible.