Un bon cru.

MAYLE Peter

Max Skinner, brillant ¬ę¬†golden boy¬†¬Ľ londonien, est √©vinc√© de son poste par un sup√©rieur peu scrupuleux. Alors qu’il s’interroge sur son avenir, il apprend que son oncle Henry lui a l√©gu√© sa maison et vingt hectares de vignoble en Provence. Sur les conseils de son ami Charlie, aimable bon vivant, il d√©cide de s’installer dans la propri√©t√© et de devenir vigneron. La vieille demeure, le paysage ensoleill√©, la cuisine, la gaiet√© des habitants l’enchantent, mais le paysan qui entretient les vignes est inqui√©tant, la notairesse surprenante, le vin r√©colt√© imbuvable. Une jeune Am√©ricaine, qu’il se voit oblig√© d’h√©berger, vient compliquer la situation et l’oenologue consult√© se conduit bizarrement. Charlie l’aidera √† r√©soudre ces probl√®mes. ¬†L’auteur, comme √† son habitude, c√©l√®bre la Provence (Le Diamant noir, NB mai 1999). Le tableau idyllique de l’installation du h√©ros en France et l’apparition de s√©duisantes jeunes femmes font, durant le premier tiers de l’ouvrage, craindre un roman r√©solument fleur bleue. N√©anmoins quelques m√©chants apparaissent et animent le tableau. Une critique gentillette et assez distrayante du monde vinicole.