The end of men : voici venu le temps des femmes

ROSIN Hanna

Si les relations homme/femme ont √©volu√© depuis cinquante ans, le processus s‚Äôest acc√©l√©r√© depuis vingt ans, principalement aux √Čtats-Unis. Le nombre de femmes am√©ricaines au travail √©galait d√®s 2009 celui des hommes et les dipl√īm√©es √©taient d√©j√† plus nombreuses. L‚Äô√®re postindustrielle semble plus favorable aux femmes : le secteur tertiaire valorise flexibilit√©, polyvalence, comp√©tences mentales, qualit√©s d√©velopp√©es par une nouvelle g√©n√©ration f√©minine. Par contre un employ√© masculin, t√©tanis√© par le ch√īmage, reste plus rigide. Deux st√©r√©otypes amusants, Carton Man et Plastic Woman, repr√©sentent le passage du patriarcat au matriarcat, et dans le nouveau couple ¬ę¬†culbuto¬†¬Ľ chacun peut travailler en alternance. Si explosive que soit cette enqu√™te, elle peut amorcer un d√©bat, car l‚Äôauteur reconna√ģt que les femmes sont rares au sommet des entreprises et leurs salaires toujours inf√©rieurs √† celui des hommes. Un travail int√©ressant sur un ph√©nom√®ne de soci√©t√©, dont les risques sont √©valu√©s : d√©mission ou d√©pression des p√®res, baisse de la natalit√©. Pr√©monitoire ou pr√©matur√© ?