Thanatos.

MURAKAMI RyĂ»

AprĂšs Ecstasy et Melancholia (N.B. nov. 2003), Thanatos vient clore la trilogie, regroupĂ©e par RyĂ» Murakami sous le titre de « Monologues sur le plaisir, la lassitude et la mort ». Une jeune et belle actrice japonaise, rĂ©cemment arrivĂ©e Ă  Cuba, raconte son histoire Ă  l’un de ses compatriotes en un monologue quelque peu dĂ©jantĂ©. AuprĂšs de Yazaki, qu’elle appelle « le MaĂźtre », de l’inquiĂ©tante Keiko et de multiples femmes, entre haine et angoisse d’ĂȘtre ignorĂ©e, sous l’influence de l’alcool et de la drogue, elle s’est totalement abandonnĂ©e aux relations sadomasochistes qui lui Ă©taient offertes. Est-elle ainsi devenue une esclave ? En Ă©tait-elle une en puissance ?

Avec Thanatos, la littĂ©rature sadomasochiste s’enrichit d’un nouvel ouvrage, tant les pratiques dĂ©crites dans le dĂ©tail y tiennent de place. L’analyse des causes du rapport dominant-dominĂ© ne manque pas d’intĂ©rĂȘt. Les fervents des deux premiers volumes de la trilogie trouveront probablement une rĂ©ponse Ă  certaines de leurs interrogations. Les autres risquent d’ĂȘtre moins sĂ©duits et peut-ĂȘtre dĂ©routĂ©s.