Tequila Molotov pour OSS 117 ; 1

GIHEF, RINALDI Pino

Hubert Bonisseur de la Bath voit ses vacances avec la belle pin up Anabella brutalement interrompues. En effet, on a besoin de lui pour une mission dans l’ambassade soviétique à Mexico. Le voilà s’envolant avec l’Ibère Enrique, son bras droit complètement gauche. Ils prennent la place de deux Russes attendus à l’ambassade, et sont accueillis par Anna Kousokova, tigresse soviétique à la tresse blonde. Avec l’antenne locale ils découvrent qu’un mystérieux inconnu à la tête bandée est séquestré. On ne doute pas qu’ils vont réussir son exfiltration.Surfant sur la veine des derniers films, les auteurs reprennent le personnage d’OSS 117, et la tonalité parodique de cette imitation de James Bond. Mais on ne rit pas beaucoup devant les blagues appuyées, les pépées plantureuses et les cocotiers. Le dessin est banal, comme les couleurs ou les personnages. L’abandon de toute vraisemblance était attendu, mais pas vraiment le manque de rythme de l’aventure de ces espions de pacotille. (Br.A. et P.P.)