Sur le divan

GATTÉGNO Jean-Pierre

Sur le divan, un homme étendu parle. Derrière le divan, un psychanalyste se tient coi, ou presque. Pendant douze ans, le psychanalysant est allé fidèlement trois fois par semaine à ses rendez-vous, moyennant finances. Il se dit satisfait de son expérience, fait fréquemment référence à Marie Cardinal mais, contrairement à celle-ci, reste très discret sur son mal-être. Il ne se fait pourtant pas faute de noter que ses romans s’inspirent de son analyse et que plusieurs films ont été réalisés à partir de son oeuvre littéraire. (Longtemps je me suis couché de bonne heure, NB février 2004). Le style est classique, descriptif, précis, dénué d’humour ou d’envolée particulière. La lecture de cette aventure laisse assez froid. De quelle souffrance, de quelle névrose s’agit-il ? Comment s’effectue la “guérison” ? Nul ne le sait. In fine, la liste des sociétés de psychanalyse. Pour ceux que l’expérience tenterait ?…