Sortir de l’autisme

BERGER Jacqueline

Cri d’avertissement et de colère, ce livre amène à réfléchir sur les carences de la société vis-à-vis des enfants handicapés, plus particulièrement les autistes. Dans la première moitié, Jacqueline Berger, décrit le syndrome ô combien déroutant de l’autisme, ses formes diverses, le parcours du combattant des parents pour la prise en charge des enfants, la perplexité de la science : le « ratage organique » – peut-être génétique – très longtemps avancé comme cause semble céder progressivement place à l’hypothèse d’une peur primitive, d’une souffrance morale qui entraînerait un repli sur soi, telle une prison mentale. Très au fait du problème puisqu’elle est mère de jumelles autistes, elle livre une analyse de spécialiste, dont l’écriture fluide et rapide et la richesse de l’exposé suscitent l’empathie du lecteur.  Dans la seconde moitié, très différente, elle entend élargir et élever le débat : elle fait le procès de cette société, toujours qualifiée d’ultra libérale, qui privilégie le « tout-marchand sur la casse humaine », dont la nature même conduit médecins, responsables politiques, acteurs sociaux à l’inhumanité et à toutes les fautes. Marquée idéologiquement, la dénonciation est peut-être excessive, mais souvent pertinente, elle vaut d’être connue.