Ruptures

FOURNIER Gisèle

Confront√© au d√©sastre de l‚Äôamiante dans le cadre de sa profession, Jean-Marie, profond√©ment an√©anti par les cons√©quences mortelles de l‚Äôutilisation de cette fibre sur les ouvriers qu‚Äôil encadrait, d√©cide de tout quitter : √©pouse, appartement, travail, pour venir s‚Äôinstaller dans une maison abandonn√©e au coeur de la Provence. Son arriv√©e suscite une curiosit√© malveillante des autochtones. Bien que soumis aux rejets et menaces, Jean-Marie s‚Äôaccroche √† sa nouvelle existence car, √† travers la r√©novation de cette b√Ętisse, il entreprend sa propre reconstruction. Ce hameau, aux faux-semblants de calme et de s√©r√©nit√©, va le plonger dans l‚Äôisolement, dans l’introspection √©prouvante des raisons de sa fuite, les souvenirs douloureux que seul le temps semblerait pouvoir cicatriser.

 

Dans une √©criture particuli√®rement soign√©e, Gis√®le Fournier (cf. Perturbations, NB octobre 2004) aborde le th√®me du questionnement de soi et se livre √† une analyse psychologique des consciences autour d‚Äôun drame social. Bien que l‚Äôintrigue s‚Äô√©puise vite, le lecteur se laisse facilement emporter par l‚Äôatmosph√®re tendue et les myst√®res brillamment diss√©min√©s gr√Ęce √† une narration habile.