Rincez-moi, s.v.p. (Kinky & Cosy ; 2.)

NIX

& & &  

 

Trois strips de trois vignettes par page racontent les d√©plorables exploits des jumelles et de leur entourage. Les robes rouges et les cheveux blonds de Kinky et Cosy √©clatent dans un dessin caricatural aux couleurs travaill√©es. Identiques aux lunettes pr√®s, les deux affreuses jojottes se moquent du physique des gens, n’√©tudient gu√®re que le programme des feuilletons t√©l√©vis√©s et font le d√©sespoir de leur m√®re, qui renierait volontiers sa prog√©niture et un mari embusqu√© derri√®re son journal. Un agent pas tr√®s f√Ľt√© et un professeur que l’√©tat de guerre dans l’√©cole – et les deux soeurs – conduisent √† tout bout de champ au bord du suicide, compl√®tent cette galerie avec un magnat particuli√®rement cynique.¬†

Politiquement incorrectes et dr√īles, ces histoires courtes retracent la vie – en armes – √† l’√©cole, un tour du monde fabul√©, la chambre chroniquement en d√©sordre, la ville √† feu et √† sang ou le chantier en folie. Un univers d√©jant√© et surr√©aliste o√Ļ les jeux √©ducatifs poussent au crime et les ordinateurs √† la d√©pression. D√©mineur daltonien, patron pour qui faire le pont veut dire quelque chose, ou Saint Nicolas pas tr√®s catholique : l’image prend le texte au pied de la lettre et l’auteur, d√©pass√©, sombre dans une page fa√ßon roman-photo. √Ä partir de 14 ans et bien au-del√†.