Rimbaud : la double vie d’un rebelle

WHITE Edmund

Rimbaud : une m√©t√©orite dont la carri√®re litt√©raire a dur√© quatre ans. Son oeuvre fulgurante en a fait un mythe. N√© √† Charleville en 1854, il semble se plier avec docilit√© aux exigences d’une m√®re, petite-bourgeoise et d√©vote, mais peut-√™tre d√©j√† refoulait-il des instincts h√©rit√©s d’un p√®re fantasque qui avait d√©sert√© le domicile conjugal. Sa liaison orageuse avec Verlaine lui permet de r√©aliser son aventure de ‚ÄúVoyant‚ÄĚ, une exp√©rimentation des ‚Äúd√©r√®glements de tous les sens‚ÄĚ pour n’en garder que des Illuminations, dont la r√©daction en prose ouvre la voie au Symbolisme et au Surr√©alisme.

 

Am√©ricain, professeur √† Princeton, militant gay (City boy : chronique new-yorkaise, NB f√©vrier 2010), biographe de Jean Gen√™t et de Marcel Proust, Edmund White expose avec force d√©tails crus ¬ę la double vie d‚Äôun rebelle ¬Ľ au travers d’un prisme militant.