Qu’ils y restent

LEJONC R√©gis, M√ČRIAUX Pascal, REB'S Riff

Au Nord, il y a le Loup, terrible habitant des for√™ts et d√©voreur des Hommes. √Ä l’Ouest, on trouve l’Ogre f√©roce se nourrissant des civilisations azt√®ques et mayas. √Ä l’Est, il y a le vampire s’abreuvant du sang des pauvres Transylvaniens. Enfin, au Sud, un sorcier cannibale et effrayant. Une fois leurs populations extermin√©es, ils se mettent en qu√™te de chair fra√ģche. Le voyage est long jusqu’√† ce qu’ils se croisent, au coeur du monde. Qu’arrive-t-il lorsque quatre despotes des peurs et terreurs se confrontent ? Ils s’annihilent jusqu’√† dispara√ģtre dans la terre. Qu’ils y restent !¬†¬†Issus de diff√©rentes cultures, ces monstres se conjuguent pour un conte cruel, une fable oppressante. Les illustrations, magnifiques, sont extr√™mement sombres ; les cases sont entour√©es de frises renfor√ßant l’id√©e d’enfermement. Le d√©coupage est tr√®s visuel et la recherche graphique (couleurs et formes) permet d’identifier imm√©diatement les personnages. Avec son aspect hypnotique et envo√Ľtant, son sc√©nario men√© de main de ma√ģtre et son texte magnifiquement po√©tique, cette bande dessin√©e est un beau pied-de-nez aux cauchemars d’enfants. (L.-L.D.)