Prenons la place des morts (Opcop ; 2)

DAHL Arne

Un excellent chirurgien esthĂ©tique est retrouvĂ© pendu ; un dĂ©putĂ© europĂ©en communiste est assassinĂ© dans une ancienne Ăźle prison ; Vrapi, marchand d’armes de haut vol, est descendu dans un bouge suĂ©dois. Du pain sur la planche pour les policiers de l’Europol. Et que vient faire dans tout cela lĂ  Deda un enfant de dix ans Ă  moitiĂ© dĂ©vorĂ© vivant ? Qui est W ? Pourquoi ces citations d’Alexandre Dumas auprĂšs des cadavres. Autant d’énigmes difficiles Ă  rĂ©soudre.    Il y avait eu un opcop 1, apprĂ©ciĂ©, avec la mĂȘme Ă©quipe d’enquĂȘteurs (Message personnel, NB dĂ©cembre 2014). Cette fois-ci l’intrigue, les multiples intrigues de ce gros roman policier sont difficiles Ă  suivre et extrĂȘmement embrouillĂ©es. L’attention s’évade souvent, mĂȘme s’il y a des passages prenants et que l’on attend le dĂ©nouement avec une certaine curiositĂ©, exacerbĂ©e par le cĂŽtĂ© rocambolesque de l’histoire. Dommage. (E.G. et M.-N.P.)