Prenez l’avion

LACHAUD Denis

Le livre s’ouvre sur une catastrophe a√©rienne dans un pays tropical, dont seuls deux jeunes hommes, Lindsay l’Anglais, et Emmanuel le Fran√ßais, vont r√©chapper. Lorsqu’il retrouve Emmanuel, plong√© dans le coma, Lindsay le veille affectueusement. Scell√©es par la trag√©die, l’amiti√© puis l’approche amoureuse se font d√©licates et sensuelles.

 

L’auteur g√©n√®re une r√©flexion sur la terrible culpabilit√© √©prouv√©e par les survivants des catastrophes a√©riennes. En phrases courtes, s√®ches, claquantes, sans voyeurisme, l’auteur signifie, et avec quel talent, que la vision des corps arrach√©s, l’odeur de la chair br√Ľl√©e ne s’oublient jamais. On est sans cesse visit√© par ¬ę ses morts ¬Ľ. Les mots appellent des images, des couleurs, des sons, avec un r√©alisme saisissant. Denis Lachaud est linguiste, com√©dien et metteur en sc√®ne. Il le montre bien et donne l√† un exemple tr√®s r√©ussi du passage du th√©√Ętre √† l’√©criture.