Peter et Sally en rajoutent une couche

BACARIA Clément, LEPITHEC Sylvain

Peter et Sally, les deux affreux jojos, sont de retour, aussi inventifs et turbulents que dans le premier tome. Qu’ils essaient de faire décoller une fusée dans le salon, initient une tortue aux joies du vol en cerf-volant, tentent d’attraper la queue du Mickey au manège, sauvent une poule d’un accident de la circulation, testent une méthode d’épilation ou se disputent simplement dans un supermarché, ça se termine toujours par une catastrophe, entre verre cassé, hôpital ou … mort violente pour les animaux (toujours suggérée, jamais montrée).

 

Le duo d’auteurs persiste et signe, renouvelant les gags, en une ou deux pages, avec brio, et conservant le même dessin vif au décor soigné. Ils alternent petits et gros désastres, grandes initiatives ou petites chamailleries du quotidien. Il y a une inspiration cartoon dans les conclusions désatreuses de certaines planches, oubliées dès la suivante. Souvent bien intentionnés, mais totalement inconscients et impulsifs, les deux héros sont aussi attachants que drôles.