Ougarit

AMMOUN Camille

N√© √† Alep et install√© √† Paris, Ougarit est urbanologue. Les autorit√©s municipales de Duba√Į font appel √† son expertise internationale pour r√©v√©ler l’√Ęme de la cit√© n√©e du d√©sert, son aleph cach√©. Il retrouve son vieil ami catalan Oriol, ancien libraire devenu marin, qui lui demande de l’aider √† r√©soudre un d√©licat probl√®me de fret. Tiraill√© entre sa recherche et l’envie d’aider son camarade, il se retrouve m√™l√© √† une affaire de trafic d’objets de contrefa√ßon qui met en p√©ril le succ√®s de sa qu√™te initiale.¬†Sujet tr√®s original pour ce premier ouvrage d’un consultant franco-libanais qui lie l’urbanisme √† la litt√©rature, en faisant d’une fiction de Jorge Luis Borges (L’Aleph), le tr√©sor d’une course folle √† travers la capitale √©miratie. Le contexte moyen-oriental ajoute une dimension tragique au d√©chirement du h√©ros qui a tourn√© le dos √† ses origines syriennes et se remet en question tout au long d’une enqu√™te √©perdue aux allures de film d’aventures parfois loufoques. Malgr√© le m√©lange de genres et quelques d√©veloppements obscurs, on suit sans d√©plaisir les tribulations d’Ougarit dans un Duba√Į hypermoderniste. Le roman est foisonnant, g√©n√©reux, avec de belles r√©flexions sur l’art contemporain et la cr√©ation litt√©raire. (T.R. et M.-T.D.)