Mourir les yeux ouverts.

HENNEZEL Marie de

Marie de Hennezel, pionni√®re bien connue des soins palliatifs, rend un vibrant hommage √† Yvan Amar. Cet humaniste d’une grande spiritualit√© a su, pendant plus de vingt ans, malgr√© une maladie respiratoire gravissime et incurable, aimer la vie, la vivre le plus pleinement et consciemment possible, transmettre sa foi en l’existence et en l’homme et entrer en ¬ę¬†vivant¬†¬Ľ dans la mort. En 1968, il part en Inde et passe plusieurs ann√©es aupr√®s d’un sage hindou. Rentr√© en France, il √©pouse Nad√®ge sans rien lui cacher. Sa maladie, de plus en plus invalidante, est pour lui une exp√©rience qui lui ouvre le chemin vers lui-m√™me et vers Dieu au-del√† des religions ; sans plainte ni r√©volte il s’en fait le ma√ģtre, cherchant √† ajouter chaque jour un petit plus au monde. Avec Nad√®ge, pr√©sence sereine et pleine d’amour, ils ¬ę¬†grandissent¬†¬Ľ ensemble. Il meurt dans ses bras ¬ę les yeux ouverts ¬Ľ. L’auteur, √† ce t√©moignage bouleversant, ajoute ses propres exp√©riences aupr√®s des mourants, insistant sur le r√īle de l’accompagnement et le ¬ę¬†mourir conscient¬†¬Ľ, couronnement d’une vie accomplie. Un livre plein d’esp√©rance.